Cuisine / Plat / Recettes / salé

soupe de légumes de grand-mère

soupe de légumes de grand-mère ou soupe à l'ancienne
soupe de légumes de grand-mère ou soupe à l’ancienne

C’est en regardant l’article soupe de grand-mère de l’Observatoire des aliments d’Aurélie Laroche que notre père a réagi. Régulièrement, nous préparons la soupe de grand-mère Moniq dans nos cuisines. Mieux, nous continuons sa tradition de préparer une soupe de légume le lundi soir… et pour l’occasion cela n’a pas été difficile pour nous de préparer une soupe de légumes de grand-mère, digne de mémé Moniq !

Par contre, le genre de discours dans l’article : «Nos grands-mères avaient plus de temps. Du moins elles le prenaient pour éplucher les légumes et pour cuire à petit feu.» a le don d’énerver Papa (et pas que lui).  Cette façon de parler de la cuisine fonctionnait encore dans les années 80-90… mais plus désormais. On revient à faire de la cuisine, surtout la génération z ! À prendre son temps… et puis soyons honnête sur ce passé !

La recette qui est indiquée est la super soupe de légumes dans l’imaginaire des gens… Attendez, on compte… 6 légumes (sans parler des quantités, ce devait être une soupe pour la semaine mais c’est oublier que les réfrigérateur n’existaient pas et que la soupe tournait) qui donne l’impression que toutes les soupes étaient comme cela, 4 herbes… et quelques clous de girofle avec en prime une cuisson en 2 heures à petits bouillons ! 

C’est le père de famille qui parle… 2 heures de petits bouillons… non, c’est l’illusion que l’on donne aux gens… Même mes grand-mères (décédés dans les années 70-80) donc pas les grand-mères actuelles de Clara et Yseult… mais leurs arrières grand-mères ne faisait pas cela ! Mes grand-mères qui cuisinait sur un poêle au charbon… ne laissaient pas cuire aussi longtemps et il y avait beaucoup moins de légumes dans leur préparation !

En ce qui concerne ma mère, la “fameuse” mémé Moniq,  je l’ai toujours vu (donc depuis les années 60) préparer le soupe en “cocotte minute” sur le gaz. On est loin des 2 heures à petits bouillons de nos grands mères ! 

En plus, le soupe de grand-mère ou la soupe de légumes de grand-mère était avant tout composée avec ce qu’il y avait comme reste de légumes de la semaine comme des feuilles de laitue ou des petits pois… et des possibilité du jardin à l’instant T. Donc, oui, on pouvait trouver du poireau mais 1 ou 2 pour 4 personnes, 4 carottes, 2-3 pommes de terre… Là, était la base… accompagné de thym, de quelques branches de persil et de cerfeuil ou céleri en branche ou en boule… L’oignon, on l’utilisait seulement s’il n’y avait pas de poireau et sans clou de girofle qui étaient réservé aux bouillons… La soupe de légumes de grand-mère n’était jamais la même d’une semaine à l’autre et lors de mon enfance, elle était préparé pour 2-3 repas (jours) maximum ! 

De plus, elle était toujours enrichie : pain, fromage râpé ou en plaque, beurre ou crème fraiche épaisse… 

Nous sommes donc contents que dorine_laouami_jdz nous ait demandé la recette de cette soupe de légumes à l’ancienne dans Instagram ainsi que LaTribuSeMetAuVert dans Twitter

Voici donc notre recette de soupe de légumes de grand-mère à l’ancienne pour 4 personnes. 

 

Ingrédients pour de la soupe de légumes de grand-mère

Comme indiqué précédemment, c’est un bon moyen de vider le réfrigérateur ou la resserre à légumes. Pour notre soupe, nous avons mis :

  • 2 poireaux
  • 3 carottes
  • 1 panais
  • 1 pomme de terre
  • 10 g de beurre
  • 1 feuille de laurier
  • 1 branche de thym
  • Quelques branches de persil
  • Sel et poivre

Préparation de la soupe de légumes à l’ancienne

  • Éplucher et laver les carottes, le panais et la pomme de terre puis les découper en morceaux grossiers
  • Couper les extrémités des poireaux (nous avons choisi de couper les verts pour une soupe plus claire mais il est possible -recommander- de les mettre également)
  • Fendre les verts en deux jusqu’à début du blanc pour bien nettoyer entre les feuilles sous l’eau
  • Débiter le poireau en rondelles
  • Mettre le beurre à fondre dans l’autocuiseur
  • Faire revenir les poireaux
  • Ajouter les légumes en morceaux, le laurier, la branche de thym et le persil (nous avons mis les herbes aromatiques dans une boule à épices mais ce n’est pas indispensable)
  • Saler et poivrer
  • Mouiller de 2 litre d’eau
  • Fermer l’autocuiseur et laisser cuire entre 1/4 h et 1/2 h après avoir baissé le feu lorsque la soupape a commencé à chuchoter
  • Mixer au mixer plongeur
  • Servir chaud avec pain, fromage râpé ou en plaque, beurre ou crème fraiche épaisse… selon votre goût (certain font même chabrot mais pas dans le Nord 😉

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *